VINCENT CARÊME VOUVRAY …

« Le Peu Morier » 2010.

Vincent_Careme_Vouvray_Le_Peu_Morier_X50080525001

En ce lendemain de l’élection de François, restons dans le vocabulaire et le vin Chrétien. Rassurez vous, je ne vous infligerai pas le « HABEMUS » surexploité depuis hier soir … Vincent Carême (astuce) « Le Peu Morier » 2010 Vouvray.

Un fond de verre d’une bouteille juste épaulée, au ras du bas du cou, pour qu’elle prenne un peu l’air. J’ai beau tendre l’oreille, le nourrisson ne vagit pas.

Quelques reflets verts sur cette robe, qui n’a pour le coup rien de Cardinalice. Un nez de …. Chenin (oui comme ça, à l’aveugle) !!! Le nez plongé dans le calice qu’aucun Cardinal ne me pourra dérober, tant je le serre, je me régale : agrumes mûrs (c’est important, non, ça, mûr!), pêche (miraculeuse à cette époque de l’année) blanche/jaune, épices, dominées par le poivre plus blanc que la robe du Saint Père.

 Sous mes paupières closes monte une prière …

Hummmm (commentaire synthétique qui exprime le bonheur vécu quand le Saint esprit vous effleure de son aile), du fruit, des fruits, pêches d’ici, d’ailleurs et de vigne à nouveau. Mais dans un registre plus fin et puissant pourtant. Avec ce sucre, si léger qu’on croirait la Sainte Vierge sur son rocher. Ah Sainte Candi, mais que je t’aime ! Et comme je disais hier (à l’intention de Sainte Dany Rolland du Cameroun qui n’aime pas me mot « tension »), une acidité mûre sourd des fruits, et retend le jus. Puis les épices accentuent mon bonheur, très longuement, longtemps après que le Pape a prié pour vous tous …

 Merci à Vincent pour ce moment de totale Béatitude.

 PS : Je défie la « celle » à qui je dois d’avoir été traité de « sale vieux con » et qui n’a rien de commun, Dieu merci avec Dany Rolland, de pondre un petit truc comme celui-là, à la volée. Qui nous changerait de ses brossages de poils (de luxe) ordinaires.

 AMEN …

Be Sociable, Share!