LA DÉGUST EXPRESS DU SALE VIEUX CON RÂLEUR …

Marco Menco.

 A traîner mes guêtres sur Internet, à ne pas vouloir ruminer avec les veaux, avaler toutes les sauces à la mode, m’extasier comme tout le monde devant la surface molle des choses et/ou des êtres, à ne pas vouloir balbutier dans une langue approximative les mêmes fadaises dont ruisselle la Toile, à aimer ma langue, à refuser les excès du 2.0, des Vinocamps, à me moquer des Wine Connoisseurs qui donnent la leçon, dès la première bouteille vidée …

Je me suis fait une mauvaise réputation qui tient en cette formule lapidaire “Le Sale Vieux Con Râleur” !!!

Hé bien soit ! Je l’aime bien tout compte fait et je la revendique désormais.

Et je publie sous ce charmant pseudo, mes rencontres avec les vins, sur mon chemin d’amateur qui ne répugne jamais à faire ses gammes. Encore et encore … Et je dédie ce bel adjectif  “Sale” à la très charmante dame entre deux âges et deux verres –  qui, un jour que je la contrariais plus qu’à l’ordinaire, lui conseillant de revoir orthographe et syntaxe, avant de mette en ligne ses superbes textes – m’en affubla, ainsi que les miens textes, moins prestigieux, mais sincères. Et qui jamais ne brossent dans le sens du poil, les Stars du vin.

Commentaires
  • yolande B dit :

    Espèce de vieux con râleur, continue à écrire comme ça et à pousser tes coups de gueule. Rajoutes y des coups de butoirs avec ton membre que je suppose si calinou. Sale vieux con râleur. C’est quand tu veux avec les copines Ginette, Monique et Bernadette.
    Ta Yolande, qui s’est fait tatouer ton portrait sur le sein gauche. Le droit rester toujours pour Johnny.

Réagissez