SANGSUE ARRACHÉE.

10663235_10202548387656424_2107676543_o

Sangsue arrachée
L’hémoglobine affolée encore bouge
A coups de talon écrasée
Mélopée liquide, le noir valse, prend le rouge

—–

A genoux sur le bitume
Papilles arrachée, l’obsidienne râpe
Laper l’incarnat qui fume
Paupières closes, la honte me frappe

—–

Ombrageuse, antique et lumineuse pute
Babines ourlées, dents de silex
Je t’écrase, bouillie, ne te suis dans ta chute
Infecte, éthérée, je cisèle le prétexte

—–

Sur le sol je te lèche, sangsue
Aspirer, sucer, pénétrer les arcanes
Seins crispés, pupilles cornues
Géhennes nauséabondes, sexe profane

—–

Encore ta trace, tache sur le trottoir
Enveloppe gluante, tu résistes, catin
Laisse ma vie, précieux et effrayant mouroir
Sort, adieu, fragile et douce putain

—–

Creuser le sol, ongles épluchés, mains nues
Loin, profondément enfoncer ma langue
Assécher, tarir, les dernières larmes sont bues
Extraire le suc, la vie, au coeur de la gangue

—–

Sangsue arrachée
L’hémoglobine j’ai bu
A coups de talon écrasée
J’ai su, enfin. L’amour s’est tu.

Be Sociable, Share!