LA TENTATRICE.

1898886_10201616555921213_363637482_o

D’après Victor Hugo : La cicatrice.

—–

La louve toute raide est goule tentatrice.

Calcédoine tu caches, et règnes,  là-bas ton calice ;

Se déplisse, charmant ma foi, et sur ta peau,

Baie, tourterelle, gratté ton dos et ton berceau,

Vasque ronde, belle fleur, et ton giron se pâme,

Bel impalas. Sous tes baisers, je suis en larmes,

Mon âme, bandonéon qui m’ouvre ses bras,

Dès lors la belle se rend, j’ai caressé ses pas,

Elle m’a prit, cimeterre d’argent, si blême,

Le supplice du pal au cœur de son arène,

Je te câlinerai, très pâle, bisque ma reine,

Tes doux genoux tremblants, à me rendre si bon,

Je pousse la romance, je vois tes seins si blonds.

Be Sociable, Share!