JULES CASÉ …

Laqué,

Comme,

Un canard,

Sur le chinois,

Coule

Le jus,

Il brille

Et palpite,

Sous la braise

Qui l’ambre …

—–

A feu doux,

Il fond

Comme,

Une gomme

Fluide.

Une bougie

De cire

Chaude,

Elle Coule

Comme

Un cierge

Maudit …

—–

Sur le tabernacle

Profane

Qui luit,

Gras

De plaisir.

Dans l’ombre

Propice,

Et ne résiste pas

A l’oeil

Torve …

—–

A sa morve

Translucide,

Qui brille,

Sous la lune

Exorbitée.

L’astre

D’albâtre,

Cyclope

Énucléé,

Baille,

Pleure

Et quémande …

—–

La goutte

D’or blanc,

Dernière,

Issue

De l’amant

Dont la moelle

Epinière

Sourd

De son gland

Branlant,

Dodelinant,

Après

Que sa charge,

Il a jeté …

—–

Dans le rail

Profond

Qui va

De la fesse

Au con,

Il défaille,

Tressaille,

S’englue

Tout près

Du cul …

—–

Canyon,

Arizona,

Barbe

A papa,

Délices,

Réglisse,

Il glisse,

Velu,

Repu,

Glandu …

—–

Impavide

La lune

Se vide

De son plaisir

Hurlant.

Fusion,

Métal,

Faïence

Fessue

Fondue.

Défaillance

Or blanc …

—–

Jules

Hulule,

Brûle,

Et se vide,

De ses humeurs

Musquées,

A pleurer.

Be Sociable, Share!