TU CHANTES AVEC JULIETTE.

11749796_10204412220131071_1648023515_n-3 (Copier)

Avec un choeur de La De.

—-

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

—–

Au temps des herbes molles

Les vagues étaient si folles,

Écumes et alvéoles,

Que même Savonarole

Avait une auréole.

–—

Au temps des herbes bleues

Tous les canards boiteux

Se tenaient par la queue.

Et valsent les adieux

Amours en camaïeux.

–—

Dis-moi douce Héloïse,

Que du fond de ta mouise,

Ma douce, mon exquise,

Toutes tes herbes frisent.

Et brûle la banquise !

–—

Au temps des herbes rouges

Ça tangue, un pur baroud,

Et même, oui ! Ça bouge.

Le soir, dans le boudoir

Le chant grave de l’oud.

–—

Au temps des herbes lentes,

Mon âme, mon ondulante,

Ma radieuse, ma radiante,

Ta cambrure et tes sentes,

Tu embaumes et me hantes.

–—

Dis-moi enfantelette,

Qu’au pays des mirettes,

Coquillette, chenillette,

Quand pleure la muette,

Tu chantes avec Juliette.

––

Au temps des herbes mortes

Le printemps à la porte

Et le vent nous emporte,

Ma plume, mon eau-forte.

Les amours en cohortes.

–—

Au matin des cerises,

Marquise, tu vocalises …

Réagissez