TES REINS, TES LOBES …

1957741_10201563632078150_735688507_o

D’après Victor Hugo, « Demain, dès l’aube » …

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

—–

Tes mains, tes orbes, bonheur, beaux lys en flamme,

Exaspérés. Sens-tu, je fais que je te fends.

Je serai le goret, je serai belle poigne,

Je ne puis t’emmancher tout en toi comme l’amant.

—–

Je te prendrai les mains crochées à ton fraisier,

Tant bien croire si fort, tant bien prendre ta nuit,

Veule et bossu, si fort bandé, les reins brassés,

Aigri, et ton jour ta loi connaîtra ma scie.

—–

Je n’oublierai ni la mort qui le soir gronde,

Ni la moelle en vain dégoûtant vers ta fleur,

Et quand j’éclaterai, je serai comme un monde,

Le hoquet d’un fou pers, en colère, en sueur.

Be Sociable, Share!