JE SUIS UN NABAB AUX AMERIQUES

L'ogre

 

Adieu fiers Empereurs Moghols

Esprits des steppes, Génies du Temps,

Aigles des neiges, flèches de vent,

Je suis désormais le Seigneur des Fols.

 

Oubliés palais de dentelle écorchant les falaises

Mausolées d’ivoire, temples fous, dieux de glaise.

Je trône au sommet des tours me moquant des Cieux,

Je suis de ceux promis aux avenirs radieux.

 

J’investis, je thésaurise, Capitalise,

A pleines poignées je dispense et dépense,

Confiant, prodigue, je fanfaronne,

Ivre, sourd, aveugle, je m’abandonne …

 

Holding, Dumping, Lobying,

Je suis le Roi, c’est moi le King !

 

Les avides vampires de Pennsylvanie,

Les rusés vautours de Californie,

De l’arrogant Rutilant se sont moqués,

L’amadouant pour mieux le spolier…

 

Enjôlé, cerné

Mordu

Leurré, plumé

Tondu

Berné, joué

Perdu.

 

Miroitante Opulence Fantomatique

Magnificente Outrecuidance Famélique

Mirobolante Omniscience Frénétique.

 

J’étais comme un Nabab aux Amériques …

Be Sociable, Share!