EPOUVANTABLES ET FOLLES …

10531179_10202276761745946_1345060424_n (2)

Par La De : Derrière le masque des apparences.

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

—–

Ce sont des amoureuses épouvantables et folles

Qui aiment à naviguer le long des berges molles

Pourtant elles ne refusent jamais les barcarolles

Quand elles parlent ou rient, un concert d’aréoles .

–—

Elles aiment le mou comme les chattes et les poux,

Si vous leur souriez, elles vous sautent au cou,

Quand bien vous les grondez, ça finit par des coups,

Les amoureuses, belles amantes d’amadou.

–—

A la moindre allumette, ça y est, c’est la fête,

Et les enfants de cœur avec leurs burettes,

Les très beaux grands hommes aux subtiles braguettes,

Tous et toutes se mettent à leur conter fleurette.

–—

Elles se pâment, se répandent et souvent pleurent,

Elles ont beau se coucher, elles ne manquent pas de cœur,

Le matin elles adorent les tartines et le beurre,

Quand ça craque sous leurs crocs, tout le monde a si peur.

–—

Ce sont des amoureuses inénarrables et drôles,

Sur leurs pattes de grue, elles déambulent, affolent,

Les mâles à barbes courtes et idées près du cul,

Ça entarte à tout va, ça mord et ça bidule

Ça purule, ça fait des bulles, ça canicule.

–—

Ce sont des nauséeuses blêmes et dévastées,

Sous leurs chiffons, les vieilles lunes sont mortes,

Délitées, très usées, à bouffer des cloportes,

A se vouloir béantes, elles se sont refermées.

–—

Les amoureuses sont mortes, lasses à pleurer …

Be Sociable, Share!