LE MONT PELÉ …

 

 

Pouvoir,

Vouloir,

Surseoir,

Tanguer,

Hésiter,

Sauter

Pieds joints,

Dépoitraillée,

Franchir,

Blêmir,

Paupières crispées,

Glisser

Dans les eaux

Froides,

Agitées,

De l’aventure

Évitée.

Sourire …

Sur les sentiers

Désolés

Des espaces

Inconnus,

Elle s’en va,

Tralala,

Joyeuse,

Inquiète,

Le regard

Encore tourné

De l’autre côté,

Ne sachant plus

Quel sein

Donner.

Cambrée,

Mouillée,

Givrée,

Désolée

l’âme au coeur …

Il y aura

Des roses

Dépareillées,

Aux pétales

Tourmentés,

Des chiens

Furieux,

Aux crocs

Sanguinolents

Qui croqueront

Tes chairs

A pleines dents,

Bavants

Hurlants,

Aux yeux,

Injectés

De sang.

Des doigts

De soie,

Sur ta peau

Hérissée,

Affolée,

Électrisée.

Dans ta bouche

Entrebâillée,

Ils glisseront,

Curieux,

Prendront

Ta langue,

Ta voix,

Tes mots,

Rouges

Comme des flambeaux,

Au vent joyeux,

De tes yeux

Amoureux …

Tu oublieras,

Qui tu es,

Deviendras

Ce que tu

N’es plus,

Chapeau pointu,

Ne seras plus,

Femme folle,

Ouverte

Au gland

Précieux

Qui te,

Oui, qui te,

Fera oublier,

Qui tu as,

Remords

Moi encore,

Crucifié …

Au moins sais-tu,

Boule de pus,

Ne plus puruler.

Que vouloir

Tout avoir,

Ne pas choisir,

Ne pas laisser

Ton cœur

Flotter,

Laisse

Ton âme

Pourrir,

Ta chair

Noircir,

Ton cœur

Blêmir ?

Sous tes oripeaux,

Asticots,

Cafards

Et regrets,

Dévorent

Ta vie.

D’un geste

Lent,

Au rond

De ton flanc,

L’aiguille

Effilée,

S’est enfoncée,

Souffle

Glacé,

D’un geste,

Désespérée

Elle t’a

Crevée.

Tes chairs

Tuméfiées

Hurlent

A la nuit,

Le chant

Sanglant

De mon

Gland

Exsudant …

Sur le sommet

Du mont

Pelé

Me suis

Décomposé,

Le temps

Me tue,

Pauvre

Sangsue.

L’éclat

Des vers

Ensanglante

Ma vie,

Aigues-marines

Perfides,

Languides,

Rêvées

Que les diables

Vous prennent

A tout jamais …

Be Sociable, Share!