L’ADIEU AUX LARMES …

1017499_10200110181262788_462892179_nIllustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

A force
De pleurer,
La source
A tari.
Lui,
Bel amour
Joli,
Il a vidé
Les yeux
Des orages
Maudits,
Broyé
L’espoir.

Les poires
Blettiront
Entre d’autres
Menottes,
Serrées,
Patientes,
Lentes.

Accrochées,
Au rose
Des joues,
Les larmes
Séchées
Des tendresses
Envolées.

Dans le silence,
La pente,
Des reins
Meurtris,
Connaîtra
Les délices
Des amours
Complices.
Et pleure
Le gland
Melliflluent,
Des élixirs
Blancs
Qui coulaient
En grumeaux
D’argent
Sur le ventre
Gluant.

Obsidienne,
Factice,
Si lisse,
La peine,
Trop pleine,
Pour que vienne,
Le temps,
Harassant,
Du souvenir
Glaçant,
Des atermoiements
Désolants.
Mutine,
Coquine,
Souris,
Regard
Banni …

Dans la nuit
Du sommeil,
Envolée,
L’abeille,
S’est
Évaporée.
Pierre
De lune,
Au sommet
De la dune
Reste,
Perchée.
A l’équilibre
Instable,
Les larmes,
As préféré.

Pleure
La douleur.

Coule
La douceur,
Aimer
Ne sais.
De caresses,
Drôlesse,
Privé
Il est.

Poivre

Concassé,

Désir

Castré,

Plaisir

Refusé.

L’adieu

Aux larmes

A sonné.

A,

Le rat,

B,

Musqué,

C,

A crié,

D,

Dépiauté,

Dévasté

Déglingué.

Radieux,

Le soleil,

S’est couché.

Humide,

La lune,

Timide,

S’est levée …

Be Sociable, Share!