A DEUX VOIES …

1383968_10200833507745498_1074252084_nEt l’oeil de La De.

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

Émus, ils se funiculèrent,

Un printemps plein de mystère,

Dans le bruissant téléféérique,

En l’air, se sont donnés la nique.

———-

Monsieur la funicule,

Tendre, lui dévaste la fibule,

Ce salaud d’homoncule,

Et madame gesticule.

———-

Cuniculi Cunicucul

Comme un pendule,

Elle crie, ça hurle,

Lui griffe les testicules.

———-

La Dame funiculore

Tout est multicolore,

Extasiée elle fulgore,

Et il l’adore.

———-

Monsieur funiculise,

Tout comme à Pise,

Ça rentre, ça grise,

A mesure qu’il s’enlise.

———-

A fort cuniguler,

Il se mirent, affolés,

Affamés, éberlués,

A se dévadorer.

———-

Elle funiculage,

Suprême outrage,

Et lâche l’orage,

Sur son beau visage.

———-

Le Sieur funiculouche,

Entre les babines de la Sainte-Nitouche,

Ruades, cascades de manouche,

Un vrai bain-douche.

———-

Bon gros cuniguleur,

A bouffer monsieur se meurt,

Et le bel artilleur,

Fait son boustifailleur.

———-

Funiculi Funicula,

Lève la queue,

Crache son gras,

Et puis s’en va.

———-

En chemin, funiculant,

Elle lui croque le gland,

Ils s’enfilent et se pâment,

En plein Paname.

———-

Cuniculi, Cuniculons,

Au lit, nous irons,

Brouter les cons,

Comme des cochons.

———-

Il dit, vous funiculer,

Jusqu’au tréfonds,

Je veux Madame,

Et vous damner le fion.

———-

Dans le funiculaire,

A cette heure-ci désert,

Comme des dromadaires,

Ils stridulent, fantasia berbère.

———-

Cunigulou, cunigulé,

M’en vais t’avaler,

Te croquer, te lécher,

Et tu prendras ton pied.

———-

Madame Funiculette,

Fait sa coquette,

Et gobe la coquillette,

Qui jaillit de sa braguette.

———-

Monsieur funiculisse,

La douce pelisse,

Humide et lisse,

Ouh… ça glisse !

———-

A deux ils cunigulent,

Au ras du vestibule,

Et dru ça pullule,

Et moussent les bulles.

———-

Madame refuniculage,

Ointe, visqueuse, laiteux cirage,

Elle défait son corsage,

Se frotte et enrage.

———-

Monsieur la funicule,

A bouffer ses cuticules,

Leste, agile funambule,

Sa queue, jolie virgule,

———-

Quand ça cunigulore,

Quand jusqu’à Bangalore,

Le soleil dore,

La sueur et les corps.

———-

Madame Funicouille,

Et son bulbe de fenouil,

Agile comme une grenouille,

Elle lui graisse la quenouille.

———-

Monsieur funiculise,

A défait sa chemise,

Savamment la défrise,

A mesure qu’il s’enlise.

———-

Mais ces cunigulâches,

Toussent et crachent,

Les humeurs salaces,

Qui les encrassent.

———-

Seigneur! Le Roi et sa Reine,

Vilainement se déchaînent,

A perdre foi, âme, haleine,

Furieusement ils funiculainent.

———-

Monsieur funiculonne,

Râle et marmonne,

Furieusement pistonne,

La fleur de la mignonne.

———-

Madame funiculache,

Joue de la cravache,

Et belle bravache,

Secoue ses pistaches.

———-

A deux ils cunigulèrent,

Jusqu’à se foutre en l’air,

Et de Rhodes à Madère,

La peau ils s’arrachèrent.

———-

Ils funiculongent,

Leurs freins ils rongent,

Rincés comme des éponges,

Puis goulûment replongent.

———-

Monsieur funiculance,

Se tortille et balance,

Longuement, avec patience,

Il retient sa semence.

———-

Leurs flancs cunigurouges,

Saignent comme des courges,

Ça attire les bourges,

Autant que les peaux-rouges.

———-

Madame funiculase,

Chevauche crûment Pégase,

Salope de hase,

Elle le mène à l’extase

———-

Monsieur funiculouche,

A bouffer ses babouches,

Décharge ses cartouches,

Dans la petite bouche.

———-

Un vrai cuniguloire,

A manger et à boire,

C’est une putain de foire,

A briser l’encensoir.

———-

Il funiculoire,

Refuse de croire,

Qu’à son ciboire,

Madame veut tout boire.

———-

Ainsi ils funiculeurent,

Dans les rires et les pleurs,

Jusqu’à pas d’heure,

Au fond du Sacré-Cœur.

———-

Belle cuniloutre,

Et sac à foutre,

Au creux de la yourte,

Ont bouffé de la poutre.

———-

Funiculi,

Funicula,

Cuniguli,

Cunigula,

Lève la queue,

Et puis s’en va …

Be Sociable, Share!