MA DÉGAINE.

882501_10201395339230934_1656338948_o

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

Je m’en gavais, les seins sur mes balloches gonflées ;

Mon ciseau aussi devenait un pal ;

J’allais sous le miel, Fuse ! et j’étais ton béal ;

Oh ! là ! là ! Que de velours turgides j’ai léchés !

—- 

Ma punique salope avait un large cou.

– Gentil-Gousset baveur, je tirais de ma bourse

Des limes. Ma flamberge était à la rebrousse.

– Mon gasoil à l’oriel faisait un doux glou-glou

—- 

Et je les dévorais, rassis au bord des loutres,

Ces bons loirs, de mon membre où je sentais le foutre

Emperlé à ton con, comme un vin de liqueur ;

—- 

Où, limant à cœur, sombre l’antre fatidique,

Comme un satyre, je tirais les frénétiques

De ta mouillée lesté, le nez près de mes peurs !

Be Sociable, Share!