GUÊTRES A VERNIR.

1911132_10201718082619317_712002017_o

D’après « Poètes à venir » de W. Whitman.

Illustration Brigitte de Lanfranchi, texte Christian Bétourné  – ©Tous droits réservés.

—–

Guêtres à vernir ! Glandeurs, ferrailleurs, patriciens en délires !

Je ne sais ce que fuis à brailler et déchirer la nuit,

Laids poux, cervelles à masturbation, dure nuisance sacerdotale,

Jus qui bande, sacré lulu, Osez tout ! Partout donnez à crever.

Coi, je ne crie pauvre charlot chétif pour saillir ;

Droit, je lance à tout vent et tout le temps, lourd passé à vomir derrière le chant funèbre.

Je ris des hommes qui chantant au fond des reins éberlués, enfournent leurs dards blafards, vers mous, et crient puis enfournent.

Vous tuant de loin à ruminer et si peu rire,

En enfilant tout mou le général.

Be Sociable, Share!